Bardes ou Vates ?

Aller en bas

Bardes ou Vates ?

Message par Gwyon le Jeu 31 Mai 2018 - 11:11

Texte de notre Brater /[\Bran Du:

Une opposition est souvent faite entre Barde et Vate alors qu'ils constituent tous deux et de façon fort complémentaire et indispensable des voies d'accès et d'animations conséquentes et fortement respectables à la Druidité et à son usage, emploi et service ?

Nous avons à œuvrer dans la convergence et tout ce qui entretient la divergence ou met en opposition entretient des incompréhensions et des mésententes dont on pourrait faire l'économie...

Je n'ai pas eu à constater au cours de ces 34 années de pérégrinations au sein de la mouvance druidique que les Vates (ou Ovates) étaient particulièrement et spécifiquement dévalorisés dans leurs honorables et efficientes missions et fonctions par rapport à la fonction dite bardique, qui certes est plus directement engagés au niveau de la Parole et de l'expression, mais sans que cela constitue une quelconque supériorité dans le service de notre Tradition qui se nourrit et s'abreuve de tous les apports produits généreusement par ses servants et servantes...

La voie du Vate et la voie bardique sont toutes deux respectables et importantes... Il n'est pas donné à tous et chacun d'être polytechnicien et donc de développer aptitudes et compétences dans tous les domaines de l'activité et de la pensée humaine... Mais celui ou celle qui choisissent par « affinité », intérêt d'étude, de recherche et de pratique, talent et compétence ; telle ou telle voie apportent à leur collégialité d'appartenance des connaissances des plus précieuses dans leur domaine d'investigation et d'usage...

C'est vraiment réduire à peu de chose la voie des Vates en la réduisant à la confection des apéritifs fraternels et quelque peu outrancier de tenir un propos si réducteur...

Généraliser un ressenti personnel est toujours dangereux dans les projections que cela opère vis-à-vis de ceux et celles qui interpellent notre Tradition afin de la mieux connaître et qui sont, faute de connaissance et d'expérience, tentés de prendre pour argent comptant les reproches faits à la classe druidique dans son ensemble de déconsidérer et de mésestimer la voie des Vates...
C'est ici ce qui sera hélas perçu extérieurement à la lecture de l'excessif de cet article... Et cette « généralisation » portée à la connaissance de tout public explicite par elle-même ma vive réactivité...

Je me dois de m'inscrire en faux contre cette affirmation qui veut que la voie des Vates n'a jamais eu de place dans les assemblées druidiques sinon subalterne et que ce sentiment serait amplement partagé et généralisé dans les Collèges et Clairières...

Si l'on suit la « démonstration » il faudrait en déduire que pour le monde druidique la voie bardique est la « voie royale » au détriment de la voie des Vates objet de déconsidération généralisée !!!

Et bien non je n'ai pas connu ni dans le passé ni actuellement cela et j'aurai été le premier à le dénoncer si j'avais eu à le connaître dans l'exercice quotidien de mes responsabilités druidiques...

Sincèrement je ne comprends pas si ce n'est par rapport à des problèmes ou malaises particuliers liés à un expérience personnelle, limitée et singulière malheureuse le pourquoi de ce ressenti érigé arbitrairement en loi et pratique commune...

Le Druidicat dans sa formation, son apprentissage, ses exigences mêmes puis son exercice « savant », connaissant et responsable,  implique d'avoir au moins de sérieuses notions et bases autant dans le domaine du Barde que du Vate afin d'accompagner ceux et celles dont il a la charge et la responsabilité...

Il arrive que certains Druides ont su cumuler, avec sensibilité et intelligence, les facultés, capacités et compétences dans ces deux domaines de la connaissance humaine, mais tous et toutes n'ont pas nécessairement acquis la pleine maîtrise de ces arts majeurs... Ils s'appuient alors sur les Bardes ou Vates qui se sont spécialisés dans leur domaine spécifique et complémentaire afin d'assurer les réponses et effets attendues....

Tous et toutes sont indispensables au bon fonctionnement d'une Clairière...
Ils sont les tenons et les mortaises qui charpentent un Collège digne de ce nom...

Pas plus à la Comardia Druidiacta Aremorica que dans la clairière Kan ar Vuhez pour ce qui est de mes filiations personnelles, pas plus au temps où j'étais dans le Collège des Druides, Bardes et Ovates des Gaules (pendant 19 ans tout de même), qu'au sein du Grand Collège Celtique des Chênes de la Forêt de Brocéliande, mais aussi au sein des divers et nombreux Collèges amis où j'ai été souvent invité, je n'ai connu une discrimination à l'égard des Vates !!! Bien au contraire les hauts responsables du CDG de l'époque mais aussi la Grande Druidesse de la Comardia ont été ou sont de formation « Ovate » et intégraient ou intègrent encore et parfaitement cette discipline dans la bonne tenue de leur Collège et je m'efforce avec respect et considération de suivre leur trace...

Les assemblées de la Comardia « rassemblent » des Frères et des Sœurs en Druidisme (de différentes obédiences et sensibilités) mais tous unis dans leurs fondamentaux philosophiques et spirituels...
Les activités proposées et suivies sont celles qui ont été demandées par les participants et tous et toutes y ont leur juste place et droit à la considération mutuelle... Qu'il y ait une prépondérance ou une majorité de « Bardes » dans ces assemblées n'est pas nécessairement représentatif de la réalité druidique, il existe des Collèges où l'inverse existe aussi en fonction de la composante des dits Collèges et des compétences qu'ils réunissent en leur sein...

Je ne partage pas ce sentiment exagéré de « défiance » ou de « méfiance » qui existerait envers les Vates, sentiment qui serait l'apanage de ceux qui ne le sont pas !..

Je n'ai a ce jour jamais entendu ou assisté directement, ni à la Comardia ni ailleurs, de propos, qui auraient été ou seraient tenus par des « non Vates »  envers les « Vates » de nature à déconsidérer ces derniers, ni d'attitudes ou de comportement envers eux significatif d'indifférence ou de déconsidération...

Les rencontres organisées comme les « Estivals » laissent un large place aux deux domaines d'activités et de pratiques et un libre choix des participants de s'y adonner ou non...

J'entends un besoin de « reconnaissance » et avec lui une légitime gratification à servir dans son domaine et de son mieux notre Tradition... Il nous appartient tous ensemble de ne pas laisser un « ressenti » s'ancrer dans une idée reçue et entretenir un malaise qui repose sur une projection que nous pouvons communautairement et facilement démentir dans les actes et les faits...

La « spécialisation » de certains Frères et Sœurs aide, et chacun à sa façon, la communauté de ceux et celles qui cheminent à progresser et évoluer de cœur, d'intelligence et d'esprit afin d'assumer et d'assurer la meilleure maîtrise et harmonie possible au sein de leurs Collèges et Clairières...
Tous et toutes on droit à notre considération, à nos remerciements, à notre gratitude et reconnaissance...
Bien fraternellement  
Bran Du
avatar
Gwyon

Messages : 11
Date d'inscription : 08/11/2017
Age : 67
Localisation : Région Parisienne et Morvan

Voir le profil de l'utilisateur http://clairiere-uxellia.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardes ou Vates ?

Message par Arianrhod le Mar 5 Juin 2018 - 16:22

Personnellement, je n'ai entendu qu'une seule personne déprécier les vates.
Et je ne pense pas qu'un seul exemple fasse loi. Fort heureusement Very Happy
J'avoue que si je devais sortir de mon Bosquet et de mon rôle de Grande Prêtresse pour suivre un chemin plus concentionnel : je ferai d'abord mon chemin de Barde (pour les bases en histoires, mythes etc) pour enfin embrasser celui de Vate (qui est plus proche de mes premières années sur la Voie Païenne que j'ai bien exploré).
Bref, je peux comprendre que certains puissent trouver leur équilibre en choisissant un rôle défini.
Cependant je ne peux m'empêcher de voir ces "grades" comme des étapes qui ne vont pas l'une sans l'autre. Je dois peut-être fonctionner selon un désir de perfectionnement pour raisonner ainsi. Je l'avoue.

Ce qui me frappe, mais peut-être ai-je tort, est le fait que le plus souvent, la fonction de Barde est suivie en grande majorité par des hommes alors que celle de vate semble féminine.
A voir Smile
avatar
Arianrhod

Messages : 9
Date d'inscription : 21/12/2017
Age : 38
Localisation : Bosquet des Dames de Brocéliande

Voir le profil de l'utilisateur https://levreslibresdeserpentine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum